En Français En Français
indietro
Materiale Didattico

Le Sommet de la Francophonie en 2020


Les Sommets de la Francophonie sont des rencontres des chefs d’état et de gouvernement des pays membres de l’OIF (Organisation Internationale de la Francophonie) qui se tiennent tous les deux ans depuis 1986.

À l’occasion de ces rencontres les participants discutent de plusieurs sujets : politique internationale, économie mondiale, développement durable [1], coopération, solidarité, droits humains, éducation,  culture et égalités des chances [2].

À la fin du dernier Sommet, qui a eu lieu à Erevan, en Arménie, sous le thème « Vivre ensemble, respecter la solidarité, les valeurs humanitaires et la diversité comme fondement de la paix et de la prospérité dans l’espace francophone » tous les regards se sont tournés vers la Tunisie, pays hôte de la prochaine session.

Les préparatifs ont d’ores et déjà [3] démarré, tant au niveau des contenus que des aspects pratiques et logistiques, avec la mise en place d’un comité national d’organisation.

« Le prochain Sommet est un challenge pour la Tunisie », estime Ferid Memmich, représentant personnel du président de la République tunisienne auprès de l’OIF, et les enjeux sont capitaux en termes d’image et de promotion du pays, avec des retombées [4] économiques de toute première importance concernant les investissements étrangers, le tourisme et l’exportation.

Ce prochain Sommet, dont le thème  pourrait être (d’après les sources diplomatiques interrogées) « le numérique et ses nouvelles applications » sera donc pour la Tunisie, pays fondateur de la Francophonie, un événement considérable par son ampleur, vu que plus de soixante-dix chefs d’état et de gouvernement seront alors présents. Ce sera un formidable coup de projecteur sur le pays qui est depuis toujours un carrefour de civilisations et une terre de culture et d’ouverture.

Le 18ème Sommet, coïncidant aussi avec le 50ème anniversaire de l’OIF, sera en outre l’occasion pour rendre hommage aux pères fondateurs de la Francophonie, dont Habib Bourguiba, qui a également été  le fondateur de la Tunisie moderne et qui concevait la Francophonie comme un dénominateur commun entre nations et peuples épris [5] des valeurs de la paix et de la solidarité.

Il est évident qu’aujourd’hui la Francophonie prend une tournure plus politique et surtout plus économique, et son cinquantenaire va représenter une opportunité pour faire le bilan et une occasion pour repartir sur de nouvelles bases.


[1]   Le développement durable = lo sviluppo sostenibile
[2]   Égalités de chances = pari opportunità
[3]   D'ores et déjà = sin da ora
[4]   La retombée = la ricaduta
[5]   Épris = infatuato, innamorato

Ti potrebbero interessare anche