En Français En Français
indietro
Materiale Didattico

La Nouvelle Calédonie


En plein cœur de l’océan Pacifique, émerge une île magnifique, surnommée « le Caillou »[1], qui jouit[2] d’un climat printanier[3] et ensoleillé toute l’année. Il s'agit bien de la Nouvelle-Calédonie.

En réalité la Nouvelle Calédonie est un archipel qui s’étend sur 18 575 km2 et qui est composé de la Grande Terre, protégée par la deuxième plus grande barrière de corail du monde, des Îles Bélep, de l'Île des Pins, des Îles Loyauté et d'innombrables îlots.

Ces territoires, découverts par James Cook au XVIIIe siècle, se trouvent à plus de 16 000 kilomètres de la France Métropolitaine, soit à plus de 24 heures de vol de Paris. La capitale de la Nouvelle Calédonie, Nouméa, est une ville agréable, mais cette collectivité française d’outre-mer est surtout célèbre pour ses plages paradisiaques de sable blanc, pour ses paysages époustouflants[4] et son climat doux tout au long de l’année, ce qui lui a valu le surnom d’« île de l’éternel printemps ».

Du fait de son éloignement[5] vis-à-vis de l’Hexagone, elle reste une destination privilégiée, à l'écart[6] du tourisme de masse. Ceux qui auront la possibilité de la visiter y découvriront un vrai paradis terrestre.

Vu qu’elle possède l'un des plus grands lagons du monde inscrit sur la prestigieuse liste du patrimoine mondial de l’Unesco (24 000 km2 de lagon et 1 600 km de récif[7] corallien, avec une température de l'eau qui descend rarement sous la barre des 21 °C), la Nouvelle Calédonie est aussi considérée comme l’Eldorado des plongeurs[8]. Dans ses fonds marins vivent plus de 2 000 espèces (poissons-clowns, tortues, raies Manta[9], etc.) et les plus chanceux y apercevront le dugong[10], tandis que d'autres préféreront nager avec les dauphins ou aller à la rencontre des baleines, entre juillet et septembre. À Nouméa, on pourra s'essayer à la planche à voile, au kayak ou encore au kite surf. On pourra visiter le Centre culturel Tjibaou pour mieux comprendre la culture des Kanaks (le peuple autochtone mélanésien), rejoindre les nombreux îlots du Sud en catamaran ou bien découvrir la forêt de mangroves où l'on retrouve le fameux cœur de Voh, rendu célèbre par les clichés de Yann Arthus-Bertrand.

Les balades et les randonnées sont la meilleure façon de partir à la rencontre des différentes espèces animales telles que le Cagou, l'oiseau endémique symbole du pays.

En outre, il est impossible de quitter la Nouvelle Calédonie sans avoir dégusté ses plats typiques : il ne s’agit pas vraiment de spécialités gastronomiques, mais on peut y manger toute sorte de poissons, la langouste, le crabe des cocotiers[11], mais aussi du gibier[12], comme le cerf ou la roussette[13], le pigeon[14] ou les escargots, accompagnés de fruits et de légumes comme l’igname[15], le manioc, la mangue et la noix de coco.

Alors, qu’attendez-vous pour vous envoler vers ce merveilleux archipel où il fait bon vivre toute l'année ?

La Calédonie en bref :

Pays: France

Statut : collectivité sui generis

Chef-lieu : Nouméa

Population : 271407 habitants

Langues: français (officielle) plus 28 langues kanakes

Monnaie : Franc pacifique

 

Claudia Casazza

 


[1] Le caillou : il sasso
[2] Jouir : godere
[3] Printanier : primaverile
[4] Époustouflant : mozzafiato
[5] L’éloignement : la lontananza
[6] À l’écart : a distanza, ai margini
[7] Le récif : la barriera corallina, la scogliera
[8] Le plongeur : il sub
[9] La raie Manta : la razza / manta
[10] Le dugong : il dugongo (mammifero acquatico simile al lamantino, a rischio di estinzione)
[11] Le cocotier : la palma da cocco
[12] Le gibier : la selvaggina
[13] La roussette : la rossetta (tipo di pipistrello)
[14] Le pigeon : il piccione
[15] L’igname : l’igname (tubero simile alla patata dolce)

Ti potrebbero interessare anche